Guendale's Star présenté à Clairefontaine pendant les ventes ARQANA

12/02/2021 - Actualités
Etalon débutant au Haras des Etincelles en 2021, Guendale's Star sera présenté par Olivia Saelens aux ventes de février ARQANA. Le fils de Sholokhov et de la matronne Guendale s'installera pendant les 2 jours de ventes à l'hippodrome de Clairefontaine de 11h à 16h, avec un transport bien spécial...

Guendale's Star et Olivia Saelens au Haras des Etincelles 

 

Fils de Sholokhov et de la matronne Guendale, et donc frère de Fleur d'Ainay, Crystal d'Ainay ou encore Flower des Champs, Guendale's Star est le nouvel étalon du Haras des Etincelles en 2021. Olivia Saelens amènera le cheval lundi 15 et mardi 16 février sur l'hippodrome de Clairefontaine, et il sera visible entre 11h et 16h. Olivia fera elle-même la navette entre les ventes et la cour de l'hipppodrome avec sa fameuse Fiat rose aux couleurs du Haras. Ainsi, il vous sera impossible de la louper ! 

Pour rappel, Guendale's Star n'a jamais pu débuter, car gêné par ses attributs et  il aurait dû être castré pour pouvoir courir. Etant le dernier produit de Guendale, et le seul entier de cette formidable famille, son éleveur/propriétaire Stéphane Milaveau a fait le choix de favoriser son potentiel génétique. Il sera proposé à 1500 € HT/PV en première saison, avec un soutien important de l'élevage d'Ainay, et des conditions tarifaires spéciales pour des juments gagnantes ou plusieurs juments. 

 

Impossible de louper la Fiat Rose du Haras des Etincelles, qui vous emmènera à la rencontre de Guendale's Star !


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Un Hellenistique conquérant dans un Qatar Derby à la sauce française

Épreuve déjà remportée l'an dernier par le "FR" Pedro Cara, le Qatar Derby (Gr.1) n'a pas non plus échappé en 2020 à un autre cheval né, élevé et entraîné en début de carrière en France, en l'espèce d'Hellenistique, un fils de Wootton Bassett issu de l'une des plus vieilles souches du Haras d'Etreham, qui est parvenu à dominer, au prix d'une longue et belle accélération, King Pacha, né et élevé quant à lui au Haras de Montaigu.

Vente d'élevage Arqana : la résistance et l'envie d'avoir envie.

 L'an dernier, la vente d'élevage battait tous les records. Mais les arbres ne montent pas jusqu'au ciel, surtout dans une année pandémique où le but est de tendre le dos pour laisser passer l'orage. Donc, non seulement la vente a pu avoir lieu malgré tout, mais elle a plutôt bien résisté au lieu de dégringoler comme on aurait pu le craindre. La preuve que les éleveurs ont encore envie d'élever des chevaux. Comme disait le philosophe, Johnny Hallyday, "ce qui compte, c'est l'envie d'avoir envie" !. Lire le communiqué avec les chiffres détaillés.