Al Bustan, le sauteur des Marais qui passait les frontières

07/09/2017 - Actualités
 Né d'une souche allemande chez Isabelle et Nicolas Simon, au Haras des Marais dans la Sarthe, Al Bustan, entrainé en Tchéquie, vient de remporter son 1e Gr.3, préparatoire au Grand Prix de Mérano, de retour de Suède où il a remporté le Grand National scandinave !


Al Bustan à Merano

 

Nicolas Simon aime depuis longtemps les souches allemandes, bien avant qu'elles ne deviennent à la mode et les tchèques aiment les voyages. Voilà comment Al Bustan est devenu l'étonnant sauteur globe trotter venu du Perche. Créateur avec sa femme Isabelle du Haras des Marais, Nicolas Simon a toujours apprécié les souches allemandes qu'il est allé chercher Outre-Rhin déjà à l'époque où elles étaient totalement hors mode. Quand Chris Richner, ancien banquier suisse, aujourd'hui courtier, représentant d'Arqana pour les pays de l'est, lui a proposé la jeune poulinière Avera, fille de Monsun, il n'a pas hésité une seconde. Il l'a même ramenée en Allemagne au début pour visiter Black Sam Bellamy. Plus tard, il emmenera la jument en Irlande pour Footstepsinhesand, d'où Baab Al Nasr, lauréat en débutant chez Yannick Fouin à Deauville...puis à Singapour !

 

Entre temps, Nicolas Simon avait croisé Avera à Medecis (Machiavellian), ancien bon 3 ans des Wertheimer, ayant débuté étalon en Irlande avant de revenir en France, au Haras du Logis Saint-Germain. Medecis était bon étalon mais dont la fin de carrière a été ruinée par un accident grace au jarret, ce qui fâcheux pour un cheval qui fait la saillie. Medecis a le profil exatement contraire de celui d'un cheval d'obstacle. Mais Al Bustan saute quand même. Il a été vendu poulain, à l'amiable en Tchéquie. " D'ailleurs, vu que la plupart de ses produits partaient en Tchèquie, j'y ai aussi vendu la mère à la société Lokotrans, les propriétaires de Al Bustan" explique Nicolas Simon. " Je ne connais pas personnellement ces gens avec qui je n'ai communiqué qu'au téléphone. Mais ils dirigent une grande entreprise de fabrication de locomotives dont le siège est situé en République Tchèque."

Al Bustan, âgé de 7 ans, accomplit une remarquable carrière internationale en obstacle, sans jamais avoir couru ni en France, ni en Angleterre ni en Irlande ! Entrainé en Tchèquie par Stanislav Popelka Jr, il a remporté au printemps 2017 le Grand National de Scandinavie sur les 4500 m de l'hippodrome de Stromsholm en Suède, une épreuve dont il avait conclu 2e l'année précente de Kazzio, autre sauteur tchèque qui avait remporté le Gran Premio de Merano en 2015.

Justement, c'est maintenant sur l'hippodrome de Merano, étonnant survivant de l'obstacle italien au nord du pays, qu'Al Bustan vient de gagner le dimanche 3 septembre un Gr.3 préparatoire au Grand Prix. Lui qui avait déjà enlevé une listed à Merano le 15 aout, l'élève du Haras des Marais tentera d'aller au bout de ses progrès lors du  78e Gran Premio de Merano programmé le 24 septembre 2017, où il fera toutefois face à des candidats français, dont pour la 1e fois, un ou deux partants envoyés par François Nicolle.

 

Nicolas Simon


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les nouvelles photos de Brave Mansonnien au Haras des Marais

Fils du tête de liste des étalons Mansonnien, Brave Mansonnien est arrivé au Haras des Marais en 2016 où il vient de s'adonner à une séance photo dans son paddock chez Isabelle et Nicolas Simon. Gagnant sur les haies d'Auteuil du Prix Ventriloque à l'âge de 4 ans, ce puissant cheval avait également battu Polar Rochelais et Remember Rose, deux lauréats du Grand Steeple de Paris, dans le Prix Grandlieu sur la Butte Mortemart avant de se placer à l'arrivée du Prix Léon Olry-Roederer (Gr.2). Après quelques années passées au Haras de Talma, Brave Mansonnien est arrivé dans l'Ouest au Haras des Marais où il restera en 2017.

Dans les prés du : Haras des Marais

Partons dans la Sarthe où se situe le Haras des Marais, créé en 2000 par Isabelle et Nicolas Simon. Ces jeunes éleveurs ont déjà élevés Gray Steel, un gagnant des Prix Amadou (Gr.2) et de Maisons-Laffitte (Gr.3) en obstacle. Polyvalent, leur élevage a sorti Prince Chéri en plat, lauréat de Gr.3 en Australie. Sa mère Princess Cheri est aujourd'hui toujours active et ce sont désormais ses fils cadets qui font parler d'eux. Prince Of The Hill, né en 2012, vient de remporter sa première course pour sa deuxième sortie sur 3400m en plat aux Sables-d'Olonne le 9 août dernier. Le même jour, son frère âgé de 2 ans, Prinz Hlodowig, a débuté cinquième, très proprement, dans l'important Prix de Crevecoeur à Deaville. Voir les PHOTOS des foals dont la soeur de Prince Chéri par Olympic Glory.