Gran Premio de Merano 2017 : le 1e Gr.1 du Haras des Marais avec Al Bustan

25/09/2017 - Focus Elevage
 Le 'FR" globe trotter de l'obstacle Al Bustan, entraîné en Tchéquie, a remporté le Gran Premio di Merano 2017 en Italie, offrant sa 1e victoire à ses éleveurs, Isabelle et Nicolas Simon du Haras des Marais dans la Sarthe.


Al Bustan, en casaque rose, s'infiltre à la corde pour dominer de peu Marinas, de l'Ecurie Sagara au centre, et Broughton à l'extérieur.

 

Créateurs du Haras des Marais en 2000, Isabelle et Nicolas Simon ont eu la joie de remporter le 1e Gr.1 de leur carrière d'éleveurs grâce à un cheval au destin rès atypique, Al Bustan. Celui-ci est issu de leur piquet de 5 ou 6 pouinières privées qu'ils entretiennent en marge de la jumenterie de propriétaies. Car le Marais, installé au milieu d'un vallon de 80 hectares d'un seul tenant près de la Ferté-Bernard dans la Sarthe, accueille des poulinières extérieures ainsi que des yearlings à passer aux ventes dans ses 55 boxes avec toutes les prestations d'élevage fournies plus le transport.

Nicolas Simon, amateur de l'élevage allemand même hors mode à l'époque, avait recruté une fille de Monsun nommée Avera. Croisée à Medecis, un pur cheval de plat, elle donne naissance à Al Bustan en 2010. Peu après, le patron du Haras des Marais vend le poulain et la mère à la Société Tchèque Lokotrans, tenue par des constructeurs de trains slovaques.

Entrainé en Tchéquie par Stanislav Popelka Jr, il a aligné les exploits cette année 2017 commencé par un succès dans le Grand National...de Scandinavie. Après un succès de Listed à Merano au nord de l'Italie le 15 août, il a remporté le Gr.3 préparatoire et enfin ce Gran Premio de Merano 2017 sous la selle du Jan Faltejek, tête de liste tchèque tout récemment vainqueur du Grand Pardubice.

Ce fin jockey a mené une longue d'attente pour ménager la pointe de vitesse d'Al Bustan et ce dernier à crucifié Marinas (Sholokhov), leader de toute la course, envoyé par Guillaume Macaire, ainsi que Broughton (Teofilo), finalement 3e devant Baltiko Prince (Balko), le 2e représentant de l'écurie Macaire.

 


Nicolas Simon, au Haras des Marais.


Isabelle Simon



On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les nouvelles photos de Brave Mansonnien au Haras des Marais

Fils du tête de liste des étalons Mansonnien, Brave Mansonnien est arrivé au Haras des Marais en 2016 où il vient de s'adonner à une séance photo dans son paddock chez Isabelle et Nicolas Simon. Gagnant sur les haies d'Auteuil du Prix Ventriloque à l'âge de 4 ans, ce puissant cheval avait également battu Polar Rochelais et Remember Rose, deux lauréats du Grand Steeple de Paris, dans le Prix Grandlieu sur la Butte Mortemart avant de se placer à l'arrivée du Prix Léon Olry-Roederer (Gr.2). Après quelques années passées au Haras de Talma, Brave Mansonnien est arrivé dans l'Ouest au Haras des Marais où il restera en 2017.

Dans les prés du : Haras des Marais

Partons dans la Sarthe où se situe le Haras des Marais, créé en 2000 par Isabelle et Nicolas Simon. Ces jeunes éleveurs ont déjà élevés Gray Steel, un gagnant des Prix Amadou (Gr.2) et de Maisons-Laffitte (Gr.3) en obstacle. Polyvalent, leur élevage a sorti Prince Chéri en plat, lauréat de Gr.3 en Australie. Sa mère Princess Cheri est aujourd'hui toujours active et ce sont désormais ses fils cadets qui font parler d'eux. Prince Of The Hill, né en 2012, vient de remporter sa première course pour sa deuxième sortie sur 3400m en plat aux Sables-d'Olonne le 9 août dernier. Le même jour, son frère âgé de 2 ans, Prinz Hlodowig, a débuté cinquième, très proprement, dans l'important Prix de Crevecoeur à Deaville. Voir les PHOTOS des foals dont la soeur de Prince Chéri par Olympic Glory.