Elevage Chopard, le meilleur reste à venir

21/03/2014 - Focus Elevage
 Au 20 mars 2014, Alain Chopard est le meilleur éleveur français en termes de primes. Tour de cour avec lui sur ses chevaux à l’entrainement et poulinières. Selon lui, le meilleur reste encore à venir. Source www.ecsso.fr

Un homme toujours très occupé : Alain Chopard

 

Alain Chopard n’est pas seulement considéré comme éleveur. A ce jour, il compte en effet 40 chevaux à l’entrainement dont la très grande majorité court sous sa casaque personnelle avec 3 victoires, 9 places en 17 partants et seulement 10 chevaux. A la date du 20 mars, il se classe 18ème au classement des propriétaires. Homme de pari, il a décidé de faire construire un immense hangar, terminé et utilisé depuis plusieurs mois, de 6000m² pour y abriter presque 200 chevaux dont 100 poulinières !

 

Une centaine de naissances sont enregistrées au Haras des Faunes tous les ans et cette saison de poulinages ne va pas déroger à la règle tandis que l’an prochain, Alain Chopard projette déjà d’augmenter sa jumenterie. A ce stade de l’année, il compte 35 naissances dont 15 foals nés sous son nom et 70 juments ont été saillies. Cela s’explique par les conditions météorologiques particulièrement favorables depuis plusieurs semaines.
 
« Mon lot de 2 ans est meilleur que l’an passé »
 
Quand on l’interroge sur son lot de 2 ans (donc nés en 2012), Alain Chopard sourit et confie : « je pense vraiment que le lot de 2 ans de cette année est meilleur que l’an passé, mes entraineurs et moi sommes très confiants ». Avec 17 chevaux âgés de 2 ans déclarés à l’entrainement, Alain Chopard peut en effet être confiant, surtout si l’on considère la qualité des actuels 3 ans dont le porte drapeau est Gailo Chop, récent lauréat du Prix Maurice Caillault, sa deuxième victoire de Listed après celle obtenue à Nantes à 2 ans dans le Prix des Sablonnets.
 
 
Lire la suite de l'article sur www.ecsso.fr
 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Soave arrive à Saint Vincent en 2014

Fils du regretté Dashing Blade, disparu en août dernier, l'alezan Soave est désormais un étalon confirmé tant en plat que sur les obstacles. Quadruple lauréat de Gr. 3 sur le sprint, il a affiché ses derniers mois une belle réussite avec ses produits en haies et en steeple-chase. C'est dans ce but que Thierry Dalla Longa du Haras de Saint Vincent le propose aux éleveurs à vocation obstacles dans la région paloise où, déjà en 2013, une forte demande avait été enregistrée : sur 71 saillies (en 2013), 40 poulinières pour l'obstacle lui ont été présentées. Soave fera la monte pour 2500€ poulain vivant en 2014.